Ellen White souligne ainsi l’importance des ministères en faveur des enfants: «On n’accordera jamais trop d’importance à l’éducation du petit enfant. Les leçons apprises pendant les sept premières années de la vie forment davantage le caractère que tout ce que l’enfant apprend par la suite.» – Child Guidance, p.193.      

                                                                                                                                                                                                     « L’éducation préscolaire joue un rôle important dans le développement de l’enfant car elle va déterminer les caractéristiques de la personne en devenir; elle s’exerce pendant une période de la vie où des compétences de base et des aptitudes à l’autonomie sont établies. Des recherches ont montré que les compétences de base et des aptitudes à l’autonomie dépendent de la façon dont le cerveau se développe. L’architecture du cerveau se détermine pendant la petite enfance et les expériences que l’enfant fait pendant cette phase contribuent à son développement en construisant ses capacités élémentaires.

Il y a des périodes critiques durant lesquelles un jeune enfant a besoin de stimulations adaptées pour que son cerveau forme des chemins neuraux lui permettant un développement optimal de facultés spécifiques. Vers l’âge de six ans les périodes critiques sont passées ou sont en diminution. Les enfants qui pendant leur période critique n’ont pas reçu la stimulation nécessaire au développement de certaines facultés, auront par la suite de grandes difficultés à surmonter les déficits.Bien qu’il soit possible de développer la capacité du cerveau pour compenser et pour surmonter quelques déficits, tout le potentiel ne sera plus atteint.

Des programmes pédagogiques préscolaires de qualité peuvent fournir des expériences essentielles au développement du cerveau et, par conséquent, avoir un effet direct sur les facultés cognitives. Ces expériences peuvent avoir un effet durable sur les facultés intellectuelles et scolaires et agir sur les capacités d’apprentissage à venir.

Des programmes pédagogiques préscolaires de qualité peuvent aussi aider les enfants à se socialiser et à apprendre à vivre en apportant une interaction positive et stimulante avec l’environnement, les adultes et les autres enfants.

Bien que chaque enfant se développe à son propre rythme, les enfants en général évoluent par une succession de changements physiques, cognitifs et émotionnels. En grandissant, les enfants ont besoin de stimulations diverses pour entraîner leurs aptitudes et pour en développer de nouvelles. Des programmes pédagogiques préscolaires de qualité peuvent fournir une gamme de différentes activités nécessaires à la satisfaction des besoins propres à chaque enfant et aux stades successifs de son développement.

La gamme d’activités proposées et expérimentées dans un programme d’éducation préscolaire de qualité prépare les enfants pour l’école. Un programme d’éducation préscolaire de qualité aide les enfants à développer des compétences physiques, cognitives, sociales et émotionnelles, ainsi que des attitudes positives envers l’étude, indispensables à la réussite scolaire. En entrant à l’école élémentaire, les enfants qui ont suivi un programme de haute qualité ont de meilleurs résultats que les enfants qui ont reçu un programme de qualité moindre sur le plan des apprentissages et du développement.

Des programmes d’éducation préscolaire sérieux mettent les enfants dans des conditions propices pour leur apporter des facilités dans leur scolarité et pour leur assurer la réussite. L’objectif premier d’un programme d’éducation préscolaire de haute qualité est d’aider chaque enfant à atteindre tout son potentiel dans tous les domaines de la vie, de développer le respect de soi-même et de proposer des activités expérimentales sur lesquelles se construisent les connaissances.

Un programme pédagogique de qualité est important car il permet aux enfants, pendant les années les plus importantes pour l’apprentissage, de se créer à travers des activités pertinentes. Les enfants seront incapables d’atteindre tout leur potentiel, une fois passée cette période critique pour l’apprentissage. »

Extrait du livre l’Atelier montessorie de Carol Guy-James Barratt