Une école qui utilise les idées, en matière d’éducation, d’ Ellen WHITE

« Auteur et conférencière chrétienne américaine, Ellen WHITE est la femme la plus traduite de l’histoire. Elle a milité dans divers domaines dont celui de l’éducation. Elle est, entre autres, l’auteur du livre « Éducation » (Dammarie-lès-Lys, Vie et Santé, 1986).

Ecrit en 1903, bien avant les plus grandes recherches en matière des sciences de l’éducation, le livre d’Ellen White demeure une référence dont la force de conviction et la hauteur de vue sont aujourd’hui encore rarement contestées. Imprégné de l’idéal chrétien dans ce qu’il a de plus dynamique et créatif, cet essai a inspiré des millions de jeunes parents, d’éducateurs et d’enseignants à travers le monde entier.

Pour l’auteur, l’éducation ne s’adresse pas à l’intelligence seule. L’enfant, comme l’homme, est un tout. Sa vie, pour être harmonieuse, doit être à la fois sociale, intellectuelle, affective, corporelle, pratique et spirituelle. Ellen White veut favoriser une éducation qui puisse épanouir l’être humain dans sa plénitude : « Nos idées en matière d’éducation sont trop étroites, trop limitées. Il nous faut les élargir et viser plus haut. La véritable éducation implique bien plus que la poursuite de certaines études […] Elle intéresse l’être tout entier. » (p. 15)

Ellen estime que tout être humain, parce que créé à l’image de Dieu, a reçu de cet héritage la force de penser et d’agir : « Les êtres qui développent cette force sont prêts à assumer des responsabilités, à être des chefs de file, capables d’influencer les autres. » Développer cette qualité est « le rôle de la véritable éducation », qui consiste notamment à apprendre aux jeunes « to be thinkers », à « penser par eux mêmes, à ne pas se contenter d’être le miroir de la pensée des autres. » (pp. 19-20). »

Extrait du centre de recherche Ellen WHITE
Une école à pédagogie Montessori

Maria Montessori est une femme médecin et une pédagogue italienne. Son concept clé est l’idée de l’éducation non pas comme une transmission de savoirs, mais comme l’accompagnement du développement naturel de l’enfant, via un environnement préparé adapté aux caractéristiques et aux besoins de son âge. Sa méthode a vocation à être une pédagogie scientifique, basée sur la connaissance et le respect des lois qui gouvernent le développement psychologique des enfants.

Sa pédagogie est une méthode d’éducation dite ouverte. Celle-ci repose sur :

l’observation de l’enfant,
l’enfant comme une personne non seulement digne d’intérêt mais surtout comme l’avenir de la société,
l’importance de l’éducation et de l’instruction avant l’âge de 6 ans.

Pour Maria Montessori : « L’intellect de l’enfant ne travaille pas seul,mais, partout et toujours, en liaison intime avec son corps, et plus particulièrement avec son système nerveux et musculaire. Pour elle le corps a une importance dans le développement intellectuel de l’enfant, ce qui peut être bénéfique notamment pour les enfants qui ont une mémoire kinésique. »

Extrait de Wikipédia